Il n’y a pas que la Bourse qui a explosé depuis six mois. Le marché immobilier aussi est en ascension. Grâce aux taux hypothécaires extrêmement faibles, les ménages sont passés à l’action malgré l’incertitude économique. Le nombre de maisons vendues a rebondi de 12% au Canada. Et le prix moyen de vente a défoncé un nouveau plafond, touchant 328 762$ au troisième trimestre, une variation trimestrielle de 7,1%. Et ce n’est pas fini: « Le marché canadien est revenu en situation de pénurie de sorte que les prix poursuivront leur ascension au cours des prochains mois », estime Hélène Bégin, économiste chez Desjardins.

fringilla dolor ante. ut dictum porta. tempus quis amet,